samedi 20 avril 2013

Tout est passé si vite






Merci  Monsieur Pancrazi de m'autoriser à vous voler le titre d'un de vos splendides romans.
Oui, tout est passé si vite. Il y a deux ans, je disais "je reviens" et puis je suis restée quelque part, accrochée à des ronces sans doute . L'envie d'écrire était toujours un peu là, mais je me disais : "à quoi bon !". Alors j'ai profité de ce temps pour lire, pour ne rien faire, pour m'appliquer aussi, pour être dans l'instant présent et le savourer.
Je finirais moineau zen, qui sait ?
J'ai tissé des liens, j'en ai dénoué d'autres, ainsi en est-il de tous les humains sur cette planète, rien n'est jamais figé, nous sommes de l'eau courante et vive, il nous faut courir.
Mais j'avais envie de revenir, pour semer mes graines, assister à leur germination et voir éclore mes fleurs, je voudrais des bouquets de bleu, de rouge, de jaune, j'y mettrais des branches, des feuilles, je me cacherais pour assister à la naissance des pétales.
L'envie d'écrire était toujours là, tapie, discrète, elle me remonte comme une grosse goulée d'air, je l'aspire et j'écris, parce qu'il me faut des mots pour mieux dire.

4 commentaires:

Diane a dit…

Ahhhhhhhhhhh de retour enfin, j'avais tellement hâte de lire tes écrits, tu écris tellement bien. C'est un immense plaisir de te retrouver ici.
Enfin enfin enfin....

pascal a dit…

yeahhhh !!

Homer a dit…

Il ne faut pas t'arrêter en si bon chemin ! On attend tous la suite !!!

:-)

rsgoldfast a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.