lundi 4 mai 2009

En mai

Promis, juré, craché, je fais ce qui me plaît.

- je pousse les grosses portes cochères pour voir ce qu'elles cachent,
- je me mêle de ce qui ne me regarde pas,
- je remercie (dès demain), l'ouvrier du bâtiment qui a eu la gentillesse de me dessiner un coeur sur ma vitre, si, si, il l'a fait,
- j'essaie une nouvelle race de confitures à la fraise et si c'est bon, j'en envoie un pot aux copines,
- je teste ce nouveau trompe-couillon, auto-bronzant garanti sans marques et je fais bisquer les collègues,
- j'écris au maire de ma commune pour lui dire deux ou trois petites choses, le maire et moi entretenons une correspondance non clandestine mais pour laquelle dit-il, je reçois toute son attention, je décide de le croire,

- je continue mes petites rapines de fleurs dans les maisons abandonnées par le temps et je demande la permission aux habitants des maisons non abandonnées de couper une fleur, l'expérience prouve qu'en demandant poliment la permission, ce n'est pas avec une fleur qu'on repart mais un bouquet,
- je passe encore plus de temps à lire et à ne rien faire, c'est une activité qui me va comme un gant,
- je revendique le droit de n'avoir rien d'intéressant à dire mais de ne pas me taire pour autant, même si j'avoue en mon for intérieur qu'est très fort que je ferais bien de m'écouter, parfois, j'ai la voix de la sagesse,
- je mens délibérément sur mon âge,
- je refuse de m'inscrire dans une salle de sport malgré les supplications de certaines de mes collègues, je décide que cette cellulite incrustée gaine artistiquement ma cuisse, et je décide d'ailleurs qu'il ne s'agit pas de cellulite, ou alors je décide que la cellulite est une graisse rare et donc chère (surtout en produits de soin) et qu'elle est pour la femme une manne précieuse en cas de disette,
- je décide que la mauvaise foi peut être excellente pour la santé,
- je décide d'être parfaitement idiote, et parfaitement brune,
- surtout, je décide que le bonheur est à ma portée, et que lui seul est bon pour la santé,
- je décide donc d'être heureuse.




Et aussi, j'ajoute des options de ce genre ;-)Merci à


Et ma foi, si ça me plait en mai, pourquoi ne pas continuer en juin ?

7 commentaires:

Diane a dit…

Très beau programme que j'adopte... d'ailleurs je viens d'apprendre qu'en temps que retraitée j'ai droit a du ménage, du lavage de vitres, des repas faits pour des frais très minimes!

Je remet donc les vitres a laver aux gens de "soutien a domicile"!!!!

C'est t'y pas beau ça? et le grand grand ménage d'automne, ils viendront aussi le faire!

Fini mes petits reins maganés par tout ce ménage a faire.

YESSSSSSSSSS a moi la lecture.

Leiloona a dit…

Une belle façon de donner raison au proverbe sur le mois de mai. ;)

Yvette a dit…

Ma chère Laurence, tu le verras sur mon blog, je me suis mise un peu au repos. Socrate et Dorothée sont partis au paradis des chats.C'est très dur et j'ai besoin de faire le vide.
Je sais que tu vas me comprendre, toi! Et je te dis merci pour toutes les bonnes paroles que tu m'as envoyées jusqu'à maintenant.
Je t'embrasse Yvette

Claudius a dit…

Moi j'ai décidé que je t'aimais bien ... mais ça fait déjà une paye ... et ça n'est pas réservé qu'à mai !

SaraCaline a dit…

Encore les jolies manières... de dire de Lolo !
On ne s'en lassera jamais...........

Merci pour tous ces mots charmants comme un baume sur les maux du temps (météo pour certains et époque pour d'autres)♥ ♥ ♥

Pour moi, c'est vrai que je l'aime le mois de mai ... même si cette année le demi-siècle m'y attend !!

Bisous.

Homaire a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Mango a dit…

Quelle pêche! C'est drôle, intéressant, bien écrit! Drôlement bien écrit! Et puis je souscris à tout ce que tu dis. Revendiquons la belle vie! Voici venir nos belles années!Olé!