jeudi 15 janvier 2009

Allez zou !

Je file sous la douche, après quoi, j'irai gaillardement au boulot
Vous, je ne sais pas mais moi, Boris Vian au réveil, ça me fait plaisir (je suis réveillée depuis 6h) ;-)

Découvrez Boris Vian!


Et c'est peut être l'occasion de relire Boris ou Vernon Sullivan ;-)

6 commentaires:

Leiloona a dit…

Je trouve que Christophe a un p'tit je-ne-sais-quoi de Vian.
Du moins quand j'écoute Vian, je pense à lui.

Je danse sur un fil a dit…

Oui, tu as raison Leiloo, Christophe a bien un p'tit-tu-ne-sais-quoi et je-ne-le-sais-pas-davantage de Vian. Peut être dans le grain de fantaisie, peut être dans la dégaine, va savoir mais oui, je te rejoins là-dessus.
Et j'espère que Christophe se sentira flatté de la ressemblance, imagine que tu lui aies trouvé un p'tit je-ne-sais-quoi avec Poutine ;-) ou Bush, (Chris adoooore la dynastie Bush)

Leiloona a dit…

Han mais j'adore Vian : la comparaison n'était que flatteuse !
J'espère qu'il ne le prendra pas mal.
(Désolée, si c'est le cas, ce n'était pas du tout pour te blesser, Christophe.) :/

Yvette le blog de béjar a dit…

J'aime bien les chansons de Boris Vian, des chansons fantaisistes qui mettent de bonne humeur et c'est beaucoup.
Bonne journée Yvette

Je danse sur un fil a dit…

Mais non Leiloo, je me suis mal exprimée, j'aurais dû dire qu'il allait être très flatté de la comparaison. Lui aussi aime Vian :-)
Rhalala mais qu'est ce que tu vas imaginer ;-)
ps : tu vas voir qu'il va t'écrire un petit mot de remerciement.

Yvette, c'est vrai que ça met de bonne humeur, on oublie souvent que Vian était aussi un excellent musicien, et il faut aussi prendre le temps de relire ses textes, c'est... toujours et on ne peut plus actuel.

Homer a dit…

Cela fait longtemps que je n'ai point écouté Boris Vian, alors que je possède un CD de lui depuis belle lurette.

Ca va, Leil. Je me sens plutôt flatté ; je ne t'en tiendrai point cure... ;-)

La chanson "la complainte du progrès" est un peu fofolle ; comme beaucoup d'autres de ses chansons, d'ailleurs. C'est peut-être quelqu'un qui tombe un peu dans l'oubli, le Boris. Faudra que je m'y remette !

Christophe Vian vous salue... ! :-)