lundi 24 novembre 2008

Mais est ce qu'on peut vivre sans souffrir ?

Et pour souffrir, ne faut-il pas d'abord espérer vivre un peu ?
J'ai de ces fulgurances parfois..
En tous les cas, les bancs publics n'en finissent pas de délivrer leurs messages surtout quand ils sont à proximité d'un lycée.
Personnellement, j'aimais la version d'Izzo
et peut être encore plus celle de Smaïl (épuisé parait-il)

Qu'est ce qui va nous rester ?
Ca ?
Ou ça ?
(à partir de 9 ans)
Je vousl'ai dit, j'ai d'incroyables fulgurances (et de saines lectures)

1 commentaire:

Homer a dit…

Dans le même registre, il y a "VIVRE peut nuire à votre santé"...

Mais moi, je préfère accorder le verbe VIVRE ainsi : "VIVRE me rend IVRE".

;-)