mercredi 29 octobre 2008

Fée ? mais carabine aussi

Je remercie mon fan club pour le message précédent ;-) mais je tiens à rétablir la vérité. Je ne suis fée que quelques jours dans l'année, le reste du temps, je l'occupe à couiner dans le téléphone.
Aujourd'hui par exemple, j'ai dû me bagarrer avec des services sociaux, et une assistante sociale en particulier, de l'espèce revêche et corniflarde et la CPAM de Vaucluse pour obtenir une aide financière à une petite grand-mère abandonnée par l'histoire qui soigne son genou cassé en rééducation chez nous.
Sachant que :
- sa pension lui rapporte la coquette, très très coquette somme de 700 euros par mois,
- qu'elle est veuve et sans enfants,
- que sa mutuelle qu'elle paye pourtant rubis sur l'ongle (pas comme moi écris-je en lorgnant sur la taxe d'habitation fraîchement reçue),reçoit bien ses sous mais s'est gardée de la prévenir qu'elle prenait en charge 70 jours de forfait par an,
- que cette grand-mère est hospitalisée non stop depuis le mois de mai,
- que le forfait hospitalier est à 16 euros par jour,
- faites le calcul de ce qu'elle a à payer....

Alors ????
C'est chaud hein ?
Voilà pourquoi, ce matin, j'ai dégainé mon arme, ça tombait d'autant mieux que j'avais lu d'une traite la veille, "la Perfection du Tir"Excellent bouquin mais âpre, wouf, enfin, moi, je l'ai lu couchée et d'ailleurs il me souvient que j'avais également lu en son temps un autre excellent bouquin
Rhaa Manchette, c'est trop bon !

Donc, disais-je, avertie du maniement des armes, j'ai déclenché la guerre aux hommes de mauvaise volonté, à ne pas confondre avec ce chef-d'oeuvre de la littérature que je vénère
Et j'ai un peu donné de la voix, c'est vrai, juste assez pour dérouiller mes cordes et encore assez pour saluer l'inertie de tout un système, la veulerie d'un autre et la nécessité d'employer correctement le mot solidarité.
Ouala, ça m'a pris une bonne partie de ma matinée, j'ai tiré parfois à bout portant, et j'ai bien dû en blesser quelques uns sérieusement, mais je ne regrette rien, pas le temps.
Ma grand-mère à qui j'avais annoncé cette mauvaise nouvelle hier et qui m'avait répondu d'un sinistre "alors, je n'ai plus qu'à avaler une pilule", s'est sentie brusquement bien plus guillerette à midi lorsque je lui ai dit qu'elle n'avait plus de souci à se faire.
Ah mais !
Fée parfois, et carabine aussi...
;-)

Et pour clore ma journée, je suis passée, chez ma libraire et voici ma moisson du jour :
Aux Editions GAÏA en plus !
et last but not least
Et... re last, but not re least, demain, c'est le jour de la bibli !
Qui c'est qui va passer des jolies soirées d'hiver dans le douillet du lit ?

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Je vais pleurer ! Je peux pleurer ? LOL

Contente que ta tite grand-mère soit sortie d'affaire ; je tire aussi parfois sans préavis pour des cas qui ne devraient pas en être.

Oui je disais pleurer car lorsque je vois tout ce que vous arrivez à lire (je mets Leiloonette dans le sac hihi), je m'effondre ! Mais tûdjû où trouvez-vous le temps de lire ???? Je reste interdite ; vous avez des journées de combien d'heures vous autres ? ;-))

La fée carabine, je dois la connaître par coeur ; comme toute la saga de la famille Malausène ; que des bijoux ; ben voilà ça c'était au temps où je pouvais me gaver de bouquins.

Entre ce que tu proposes et ce que propose ladite Leiloonette j'ai les yeux qui me sortent de la tête d'envie de retourner à mes premiers amours, la lecture...

En attendant, merci Fée Laurence pour toutes ces propositions alléchantes.

Tendresse sans modération.

Douceurs aux p'tits truffes de ton coeur.

Rose

Homer a dit…

Il me semblait bien que je connaissais le peintre d'une certaine couverture de livre...

;-)

Que j'adooooore.

Je danse sur un fil a dit…

Mais tu sais ma Rose, je crois que Leil et moi sommes handicapées. Pour Leiloo,j'ignore mais pour moi, j'ai la malchance de lire très vite, alors un livre, s'il n'est pas pavé, me fait la nuit. je regarde peu la télé et je vais me coucher avec les poilus qui me tiennent chaud et hop en avant la lecture.
Je lis aussi à la pause déjeuner et partout où c'est possible.

Oui mon Homer à moi, tu as vu la belle couverture ? faut dire, je ne l'ai pas tout à fait pris au hasard ;-)

Leiloona a dit…

Ah ah ! J'adore ce billet qui entremêle la réalité et la fiction. Après le Somoza d'hier, je crois que je vais tourner chèvre.
Bééééééééééééé
Bon comme tu es une fée, voudrais-tu bien me transformer de nouveau en humaine ? ^^

Pour ce qui est de la lecture, je regarde très peu la télé. Généralement, je regarde un épisode d'une série en mangeant, puis je me tourne vers la lecture (si je n'ai pas de copies à corriger).
Et je suis toujours frustrée de ne pouvoir lire davantage.
Surtout que l'écriture me démange (ou me mange, je ne sais plus)fortement en ce moment. Mais je trouve ça nul alors j'efface.
Bref, arrêtons de parler de moi.

Ce que tu racontes, Lolo, sur cette mamie est loin d'être un cas isolé. :( Et nous n'allons pas dans la bonne direction, je crois.
Fichu monde. P'tre pour ça que je préfère la fiction, tiens.

Diane a dit…

Ah la ptite mamie...elles ont besoin d'autre chose que du système, de gens comme toi Lolo.

bon encore quelques titres dans ma gourmette a lecture.

Je me demande aussi comment vous faites? Même en ne regardant pas la télé, vous avez le temps de parler avec vos chums??? Moi je suis grand air toute la journée d'ailleurs j'y retourne et le soir je suis crevée net. Je m'endors sur mes pages de lecture.

Mais si je pouvais lire la moitié de ce que vous lisez je serais très très heureuse.

Hey les souris papivores, vous prenez le temps de manger aussi entre les lignes?

Je danse sur un fil a dit…

Alors, c'est bien connu, demande à Homer, je cause tout le temps mais j'ai aussi souvent un bouquin dans la main ;-)
Et oui oui, je mange, je te rassure Dianou.
Je crois que je ne me suis jamais couchée sans avoir lu une ligne, Homer s'y est mis aussi, (l'a pas tellement le choix faut dire..)
Lire, tu sais, c'est facile, enfin, ça l'est pour moi, depuis que j'ai l'âge de savoir lire, je lis, c'est une espèce d'automatisme, je ne sais pas ne pas lire.
Et d'ailleurs, lorsque j pars en vacances, bien que mon sac soit trois fois trop chargé, on y trouve toujours trois fois trop de livres, j'ai peur de manquer ;-)

leschatsdumaquis a dit…

Intéressantes vos réponses mais la conclusion est que l'on regarde ou non la TV, si on ne "veut" pas lire... on ne lit pas.

Comme tu le dis Fée Carabine, c'est un automatisme.

Je l'avais avant, j'ouvrais un livre comme je respirais.

Je me demande aujourd'hui pourquoi j'ai viré ma cuti ARF. Qui un divan, confortable le divan hein.

Bises parfumées.

Rose

Je danse sur un fil a dit…

Tu sais Rosinette, j'ai connu des traversées du désert aussi. Les livres me tombaient des mains, je ne parvenais pas à fixer mon attention sur les lignes et je restais des jours sur les mêmes pages. il m'est arrivé de ne pouvoir lire que les programmes télé ou le catalogue de vente par correspondance, mais l'automatisme même là, tu le vois, il y était.
il est là aussi pour toi, ne culpabilise pas de ne pouvoir le faire, tu es occupée à autre chose voilà tout, ça n'a pas moindre importance, ne crois pas cela.
J'aime bien ce que dit l'Ecclésiaste : "il y a un temps pour tout...'
Et toi, Rose rare, tu donnes déjà tellement de ton temps ailleurs, il faut que tu penses à te reposer et le divan, c'est divin ! surtout avec ta triplette non ?
Je t'embrasse plein et fort

Claudius a dit…

Bravo pour la petite grand-mère.
Ca ne doit pas être facile de parler calmement avec ces endormis malfaisants !

Pour les lectures, comme Diane, je suis admiratif.
Je lis également mais je peste contre le temps que je passe à dormir alors qu'il me serait bien plus utile à autre chose.

Bises Laurence.

Je ne sais plus si je te l'ai dit, si oui, ça fait longtemps, donc je réitère : tu es très belle.