lundi 18 août 2008

Belle histoire et spéciale pour les amoureux(ses) des chats

Je ne me rappelle plus si je vous ai conté l'histoire de ce bébé chat trouvé dans une poubelle ?
Je résume donc au cas où.
Par un beau matin, la copine de ma voisine entend une espèce de vagissement dans la poubelle, elle plonge la main et extirpe un bébé chat nouveau-né ou presque (yeux encore fermés). Affolée, elle se rend chez ma voisine qui après moult incantations proclame la mort imminente de ce bébé chat, oui mais...
C'était compter sans la copine de la voisine et sans mes incantations personnelles, en réalité, soyons justes, c'était compter sans la fabuleuse envie de vivre du bébé chat.
La copine de la voisine est une dame âgée, un peu dépressive, une langueur qui l'étreint, un appétit de moineau, une dame un rien désabusée qui vient de trouver un chaton qui va lui redonner le sens de la vie. La voilà qui s'acharne, qui fréquente le cabinet du vétérinaire (un saint cet homme, c'est le nôtre à toutes, dans le quartier, faites moi penser à lui ériger un autel), lui téléphone trois fois par jour, court les pharmacies, donne 8 biberons par jour, ne s'endort que d'un oeil, bref, la copine de la voisine est en train de re-vivre.
Elle insuffle tout à ce bébé, il faut qu'il vive, IL LE FAUT !
Et le chaton se met doucement mais sûrement à ouvrir les yeux sur un monde meilleur, oh, il est un peu faiblard, un peu chétif, mais la copine s'en fiche bien, elle le trouve absolument MERVEILLEUX, BEAU, mais BEAU, comme vous ne pouvez pas l'imaginer. Elle interdit l'accès de chez elle aux porteurs éventuels de germes, fait rutiler son petit appartement, passe à 6 biberons par jour, et dépense sans compter en frais divers. Là aussi elle s'en fiche bien, à quoi peut servir un bas de laine si on n'a pas l'occasion de le dépenser ? Pendant ce temps, le chaton grossit, de chétif devient beau gosse et encore plus beau gosse, la dame jubile. La voilà qui court chercher un petit panier pour le transport, s'achète une jolie robe, se met du rose aux lèvres et aux joues, prend un compte chez le poissonnier, se munit de divers accessoires pour chat, de la brosse aux jouets, en passant par de bien inutiles gadgets, mais qu'importe, elle est heureuse.
Elle rajeunit, devient pleine d'allant, accélère le pas dans les rues, son chat l'attend, refuse les invitations pour aller naviguer avec le bus du 3e âge le week-end. ne veut pas s'absenter, le petit a besoin d'elle.
Ma voisine n'en revient pas : sa copine, autrefois si pâle, si amorphe, la voilà qui rit, parle de son chat (le plus beau du Vaucluse), se remet à faire de la popote, un miracle, c'est bien le mot !

Alros me direz-vous, et le chat ?

Le chat, ce beau gosse, est une petite chatte...
Une grisounette, tigrée, très très jolie, un petit regard taquin, un chat à la mode Colette, elle ronronne allègrement, se pelotonne dans des coussins tout neufs, et si elle est petitounette certes, elle va surtout très bien et pour tout vous avouer, je trouve que la copine de la voisine ressemble énormément à cette petite Miss Tigrette, à moins que Miss Tigrette ne ressemble à sa maîtresse ?

Et son nom ? ben "Tigrette" pardi ! (c'est moi qui lui donne du Miss);-)
Je vous la photographie dès que j'ai ce foutu APN.

Toujours croire aux miracles !

Mais comment ai-je pu ne pas vous raconter plus tôt cette magnifique histoire ????

Ah mais si, je sais, je l'ai racontée à Tamadiane.

8 commentaires:

leschatsdumaquis a dit…

Tamadianepapillonneuse a bien de la chance d'avoir su cette histoire d'amour en exclu, en son temps.

Le menton dans la paume de la main, j'ai le sourire béat, l'air béat, le soupir béat...

Les animaux sont des petits miracles de la vie.

Ah ouais alors comme ça toi aussi tu déplaces les araignées :-)))) Avant hier j'ai passé un bon moment à déplacer des gros nigauds d'escargots qui squattaient innocemment un jardin où nous allions fêter un anniversaire.

Cette fois hop sous la couette.

Bises douces bella.

Rose

Leil a dit…

Ben moi aussi j'ai ce sourire béat sur les lèvres. Une bien belle histoire avant d'aller dormir. :)
Ces animaux ont la faculté de nous faire déplacer des montagnes et de nous transformer.

Alain pain d'ep :)) a dit…

Belle histoire Lolo. Mais il y a tant d'autres qui finissent mal, surtout en été.
Bravo pour cette Tigrette, un bisou sur son nez tout froid!
et Bises aussi pour toi Karla-Lolo (nouveau pseudo depuis que tu fais la pub pour la sécurité routière!!)

Diane a dit…

Bon bien je vais croire aux miracles qui sont si loins de moi en ce moment.
Quelle belle histoire vraie. Merci Lolo merci...je connaissais le début et me doutais un peu de la fin et de la force qu'un si petit être peut vous donner.

Je danse sur un fil a dit…

J'ai quand même un peu enjolivé l'histoire mais pas beaucoup,j'ai juste rajouté du rose aux joues et aux lèvres de Madame Genis, c'est son nom !
Il faut croire aux miracles oui, et par delà cette très belle histoire, je voulais aussi rendre hommage à cette dame. Il y a peu, elle affirmait que bien qu'elle aimât beaucoup les animaux, elle n'en aurait pas chez elle, trop de tracas et tutti quanti. C'est tout à fait recevable comme motif, surtout quand on prend de l'âge.
Ce soir je suis passée lui restituer vos petits mots et caresses à Miss Tigrette, la Miss en question était fort occupée à tricoter sur la poitrine de Mme Genis, vous savez ces petits mouvements de patounettes, elle ronronnait comme un turbo.
Elle est vraiment jolie, elle a un air coquin c'est un tout petit gabarit, une petite chatte de gouttière très stylée.
Pour Rose qui ne sait pas encore, je suis malentendante, j'ai un grand besoin de regarder les visages et les mains qui les accompagnent car ce sont elles, me parlent.
Les mains de Madame Genis sont tordues de rhumatismes, je me suis demandé comment elle avait bien pu faire avec les biberons à donner, je n'ai pas la réponse et peu importe, j'ai vu ces mains là se détendre sous les caresses qu'elle donne à Miss Tigrette et j'ai surtout vu tout le visage s'illuminer de plaisir. On ne dira jamais assez ce que peut apporter un animal au sein d'un foyer.
Miss Tigrette sera stérilisée quand il sera l'heure.
Le plus drôle, c'est que Madame Genis s'est montrée très émue de savoir que je leur avais, à elle et à sa Miss Tigrette, écrit quelques lignes sur un blog.
Le blog, elle ignore ce que c'est internet, ça lui parle un peu, mais peu !
A mon tour,j'ai été très émue de son émotion , c'est mieux que Paris Match !
Au final, il y a aujourd'hui deux petits coeurs qui battent à l'unisson. Voilà le miracle de la rencontre.

Alain, son museau est minuscule, un petit nez rose adorable et des petites dents aussi...

Anonyme a dit…

ben moi je fais de gros miaous calinous à miss tigrette pa'c'que je suis bien contente pour elle et pis aussi pour la madame

miss joséphine

Je danse sur un fil a dit…

Merci ma Joséphine, embrasse ton maître pour moi. Et d'ailleurs comment il va l'animal ?
Rose si tu passes par là,Joséphine est une petite chatte aussi, venue habiter chez mon ami Pascal. Il avait le coeur gros. Sa "Chaussette" s'en était allée rejoindre les copains, copines là-bas, là-haut, dans un endroit connu d'eux seuls.
Joséphine est très douée, elle lui a redonné du peps et elle est très marrante, elle parle !

leschatsdumaquis a dit…

Bien sûr que Rose-passe-par-là et même qu'elle lit tout, alors merci de me donner des précisions :-) Ton attention me touche beaucoup.

Les rencontres peuvent être si souvent magiques entre les humains, les animaux, ou dans la mixité ; les belles n'auront de cesse de faire battre également les coeurs autour d'eux.

Merci de nous les offrir ici.

Rose