mardi 3 juin 2008

j'ensemence

Dans une autre vie, sur un autre lieu, j'ai eu un blog . Karen Blixen disait : "j'avais une ferme en Afrique" et ben moi, j'avais un blog ailleurs.
Des tempêtes firent rage, je dus me résoudre à abandonner mon blog, je l'aimais pourtant bien, mais la météo était implacable et même en courbant l'échine,je ne pouvais plus résister aux assauts.
De toute façon, l'heure et le climat étaient aux deuils, comme je n'avais pas encore fait ma lessive de noir, j'ai enfilé vite fait un polo rose fuschia et je me suis dit "damned poor little bornichette, avant t'écrivais, et ben, après t'écriras"(du coup le poor little s'en fut tout seul à la corbeille)
Mon signe étant celui de l'animal qui résiste à tout même au nucléaire, j'ai réfléchi vingt quatre heures, et vingt quatre heures de la vie d'une femme, c'est une sacrée page, c'est pas moi qui le dis, c'est Stefan et j'ai renu* de mes cendres(* je trouve très injuste que la langue française n'ait pas prévu de participe passé pour le verbe renaître, ça me fait plaisir de lui en inventer un que je ne vous conseille pas d'adopter si vous êtes encore au collège):-)
Me revoici donc, phénix, à ensemencer mes terres, je vais arroser soigneusement et qui sait, si je n'obtiendrais pas plantes rares et éphémères, ce qui n'est nullement incompatible.

4 commentaires:

Diane a dit…

Ha tu renu ma belle plante sauvage.
Je m'incline devant tant de force, le coup était presque fatal.
Je suis touchée touchée touchée de revenir ici près de toi.
Je t'aime ma belle nature. Je suis fière de te voir rebondir et retomber sur tes papattes.

Dis dans une autre vie, tu n'étais pas une Petite Folie égarée quelque part???
Je t'aime
di.

Homer a dit…

Comme les livres que tu lis, il y a des pages à tourner et d'autres à lire... Parfois le livre est fini ; il faut en prendre un autre.

Je suis très content de te revoir dans ce nouvel ouvrage ; qu'il soit porteur de renaissance et de projets bien plus fous les uns des autres. Sème ta graine ; sème !

Vive la vie ! Vive l'amour !

Claudius a dit…

Ah, on a eu peur.
Le paysage sans la belle brune du sud aurait singulièrement manqué de chaleur

leschatsdumaquis a dit…

Je ne sais point où tu avais semé tes graines avant-ci, où ta tente était plantée ; sous un arbre en cas d'orage ce peut être dangereux...

Tu as créé ici un terreau fertile où poussent de l'herbe à chats, des l-d-ianes et même même des roses, du pain d'épices HAN ; j'ai en plus vu passer Omar Sharif (je ne le répèterai pas chiiiiiit).

Tendresse princesse et bonne route.

Rose des sables