mercredi 4 juin 2008

Je débute

J'avais pris mes petites habitudes sur mon blog défunt, je savais à peu près où cliquer, je jetais allègrement mes petits mots et en voiture Simone ! Là, je change de territoire, il me faut l'aborder, le jauger, m'en faire un allié, ça demande du temps, des petits pas, de l'application, je nage un peu mais je ne coule pas encore ;-)
Je fais un essai, j'envoie une photo d'un mur, j'aime beaucoup les murs quand ils ne séparent pas.
Celui ci est à Avignon, "le mur du souvenir", un des murs de l'ancienne prison Ste Anne qui est à vendre et qu'on aimerait bien ne pas voir tomber aux mains des promoteurs, ceux-ci rêvent de la transformer en palace huilé.
Fiston a eu la bonté de m'organiser mon fichier photos dans une rubrique "le nawak à moumoune", pensez si c'est agréable d'y piocher.

Et puisque je parle de mur, voici une autre photo du "Mur de la Peste" *
* Le 25 mai 1720, un navire “Le Grand Saint-Antoine” arrive à Marseille, venant de l’Orient. Il apporte la peste qui tue la moitié des habitants de la ville, puis s’étend à l’intérieur de la Provence. Le Royaume de France interdit alors tout passage et tout commerce entre le Dauphiné et le Comtat Venaissin. En mars 1721, il est décidé… de retenir la peste avec une muraille de Bonnieux à Cabrières.


Bon, apparemment, les photos,je dois pouvoir me débrouiller :-)

5 commentaires:

Homer a dit…

Maiiiiiiiiiiis c'est trèèèèèèèèèès bien. Tu te débrouilles comme un chef ! Tu es même arrivée à mettre un lien vers mon blog ! Quel honneur ! Trooooooop gentiiiiiiille...

Intéressant ce mur pour empêcher la peste de passer ! Inefficace mais très intéressant...

:-)

Je danse sur un fil a dit…

Ouis mais...
Je n'ai pu mettre qu'un lien ;-(
En voulant en indiquer un autre,je mefais jeter comme une malpropre, keskejenépascompris ?

Diane a dit…

Il y a quoi sur ce magnifique mur de prison? des petites cases avec quoi dedans?
C'est déjà très attirant de le voir ainsi rempli de petites surprises.

Leil a dit…

Ah mais tu sais apprivoiser blogger : de belles photos bien choisies.
J'ai bien aimé l'anecdote sur le mur de la Peste ... quand on me raconte de telles histoires, je prendrais bien une couverture et m'assiérais bien au coin du feu pour d'autres anecdotes. :)

Encore ! Encore !

Je danse sur un fil a dit…

Diane, dans les petites niches de ce mur,on y trouve un peu de tout ;-), il m'a été rapporté que s'organisait une espèce de rituel, parfois on prend un objet dans la niche et on le remplace par un autre. Quand je suis passée devant,il y avait des malabars,des légo, la robe d'une poupée Barbie, une page d livre pliée en huit,je pense que chacun met quelque chose qui est de taille à remémorer un souvenir à un prisonnier. j'aime beaucoup.
Leil, le mur de la Peste est une très jolie promenade à faire, je crois qu'il y en a d'autres dans le coin, mais je ne les connais pas. Une partie de ce mur est bordée par une allée de cyprès splendides mais si on est allergique aux cyprès, waouf !