mardi 21 avril 2009

"L'important n'est pas de vivre comme les autres, mais parmi les autres".

Daniel Tammet

Qui est-il ?
Vous en saurez plus en allant lire le lien qui le concerne ici.

Deux livres à lireEt ce que dit Daniel (morceaux choisis) :

"Je me perds très facilement, j’ai toujours besoin d’être accompagné, je ne peux pas conduire parce qu’il m’est très difficile de voir quelque chose dans son ensemble", énonce-t-il.

"J’ai aussi des difficultés à me souvenir des visages", une "tâche cognitive très complexe" que chacun effectue sans s’en rendre compte, sourit-il.

Dans un français coloré d’accent britannique, il raconte ses crises d’épilepsie infantiles, sa scolarisation en école ordinaire, son confortable monde intérieur fait de chiffres et de mots. Un univers devenu étriqué quand, à 9 ans, il découvre le sentiment de solitude. Suivront des années d’efforts pour apprendre la socialisation.

"Toute mon enfance, je me suis battu contre les problèmes que j’avais, j’ai voulu être comme les autres", raconte-t-il.

Au fil des pages de son livre de vulgarisation scientifique intitulé "Embrasser le ciel immense" en référence à un poème d’Emily Dickinson, il donne, études scientifiques à l’appui, des clés pour améliorer sa mémoire, apprendre plus facilement les langues ou comprendre l’essence de la créativité, appelant sans cesse chacun à développer ses instincts et son imagination.

Daniel Tammet y évoque sa rencontre avec Kim Peek, le savant autiste qui a inspiré le personnage interprété par Dustin Hoffman dans Rain Man (1988), un film qui, selon lui, déforme la réalité et est basé sur des impostures scientifiques.

Il critique aussi l’idée que les génies auraient un cerveau-ordinateur "quasi inhumain". "En réalité, le cerveau, les compétences, le talent, le génie sont liés à l’humanité de chacun et à l’amour", dit-il, énigmatique.

"Mozart a fait ce qu’il a fait parce qu’il avait un amour de la musique. Einstein aussi parlait de la beauté de ses équations, moi je ne compresse pas les nombres, je danse avec eux, c’est lié à une sensibilité, si on n’a pas d’amour, on n’a pas de génie", tranche-t-il.

"Il est une parole pour ceux qui ne peuvent pas s’exprimer. Les scientifiques disent de lui qu’il est la pierre de Rosette de l’autisme", s’amuse Jérôme Tabet, son compagnon avec qui il vit à Avignon.

"Du point de vue médical, je serai toujours autiste mais je crois que j’ai vaincu la prison de l’autisme à force de me battre contre mes difficultés", poursuit Daniel.

....

... Et une pensée pour Lily ailleurs que dans ses livres.

Rien que le symbole pi me flanque le vertige, ça rend humble hein !

8 commentaires:

Diane a dit…

Je vais ajouter ce livre a mes listes parce que j'ai eu lors de mon enseignement des autistes dont un était atteint du syndrome d'Asperger.
Effectivement une sorte de Rain Man adorable.
Et je cherchais partout des moyens de l'aider a évoluer, il était très conscient de son état et en parlait. Faisait du théatre avec sa mémoire phénoménale, calculait plus vite qu'une calculatrice.

Bref ce message est d'importance primordiale pour moi.
(il l'aurait été encore davantage du temps de mon enseignement)

Je danse sur un fil a dit…

Comme j'aimerais pouvoir te l'envoyer Diane, quel dommage que tu sois si loin de moi.
J'aimerais aussi beaucoup pouvoir rencontrer Monsieur Tammet, qui sait ?
Je n'ai pas encore lu le livre, enfin, les livres, mais la bibliothèque de l'hôpital les a commandés.
Promis, si je le rencontre, je te fais dédicacer un ouvrage.

automne a dit…

J'ai les deux livres de Daniel TAMMET. J'ai vu une intervieuw de lui un matin à la télé, et j'ai été curieuse d'en savoir plmus sur lui.
"Je suis né un jour bleu" m'a beaucoup plut. Il raconte sa vie simplement et c'est très interessant d'avoir le point de vue d'un autiste, et d'avoir un apercu de la façon dont il pense et ressent les choses.
Le deuxième livre est un peu plus "technique" mais très interessant aussi.

Je danse sur un fil a dit…

Merci de ton passage Automne, je n'ai lu aucun de ces deux ouvrages mais je les emprunterai à la bibliothèque, j'ai très envie d'en savoir plus.

automne a dit…

Je peux aussi te les prêter si tu veux, du moins le 1er je suis né un jour bleu, car le deuxième je ne l'ai pas encore finit.

Je te fais une bise au passage, je ne commente pas souvent, mais je te lis souvent.

Je danse sur un fil a dit…

Ce sera avec plaisir Automne du sud ;-)
On pourrait même se faire un petit thé, depuis le temps qu'on en parle...
Je t'embrasse.

Alex a dit…

Au collège, nous avons une classe d'UPI, et je serais intéressée d'en savoir plus en lisant le point de vue de cet homme, justement.
Merci Lolo, je ne connaissais pas.

Mango a dit…

Je note ces titres dont le sujet m'intéresse beaucoup. Je vais arrêter pour ce soir de visiter ton blog sinon j'en connais qui vont hurler que je m'isole encore!