dimanche 1 mars 2009

King of love




Qu'est ce que je peux dire?
J'aime mon chien, je l'aime d'amour !
Bingo, Roi de l'amour, chien aux mille et une qualités, chien martyrisé par la main de l'homme dans une autre vie, chien aimant et pacifique, chien oui, mais chien unique et rare.
Bingo m'a fait quelques frayeurs, eu égard à son âge de chien âgé, 14 ans, Bingo a un petit problème d'insuffisance rénale aiguë.
La visite chez le vétérinaire a montré que malgré son grand âge, Bingo va aussi bien que possible, si l'on excepte les petite difficultés nées il y a peu. Essoufflement, fatigue, petites "absences" et quelques oublis urinaires, Bingo va bien, il vieillit, comme moi, comme nous tous.
Il y a peu, j'avais été, je le suis toujours, révoltée par cette attitude qui consiste à clamer qu'on aime son animal mais qu'on aimerait s'en séparer parce que...
Autant d'excuses qui n'en sont pas, l'animal vieillit, l'animal urine, l'animal est malade alors quoi, c'est tellement mieux que quelqu'un l'adopte. J'en ai été bouleversée et malade, mais ça existe.
Diane, Rose, Christophe et moi nous sommes fait taxer d'extrémistes, ma foi, nous en sommes sûrement, extrémistes de l'amour, c'est toujours mieux et plus facile à porter qu'extrémistes du petit confort matériel.
Nous privilégions les sentiments et parmi ceux là, ceux que nous portons à nos animaux, car il se trouve que c'est bien une histoire de sentiments.
Qu'est ce que je peux dire qui cogne sans cesse à mon coeur ?
Je ne sais pas vivre sans animaux, ils me sont essentiels.
J'ai choisi d'adopter ceux qui ont été abandonnés justement, je n'ai pas choisi Bingo, c'est Clément qui l'a vu le premier et c'est lui qui nous a choisis, son histoire était abominable, il nous a fallu du temps pour nous accorder, nous apprivoiser, nous étudier, mais pas trop de temps pour l'aimer lui, Bingo, chien merveilleux.
Qu'est ce que je peux dire ?
Je l'accompagne dans ses dernières années je l'espère, comme il m'accompagne lui chaque jour depuis huit ans, de sa bienveillante présence, de son soutien sans failles, de cette façon qu'il a de me regarder comme si j'étais le personnage principal de son existence et peut être le suis-je du reste.
Qu'est ce que je peux dire ?
J'aime mon chien, je l'aime d'amour, il n'existe pas un seul amour, il en existe des milliers de façons et autant de preuves, c'est toujours de l'amour, j'aime mon chien et je l'aimerai jusqu'à la fin et au delà.
Qu'est ce que je peux dire ?
Bingo, m'a montré d'autres voies, mais cela, à part ceux qui, comme moi, aiment leurs animaux, qui peut seulement comprendre sans vouloir à tout prix tarer les poids dans d'absurdes balances ?

6 commentaires:

Diane a dit…

C'était en fait très pénible cette femme qui voulait remettre son problème dans les mains d'autres personnes.
C'est dégeu assez que je n'ai pu retourner là bas...le coeur me manquait. Je vais essayer par solidarité avec les bêtes toutefois.

Je m'imagine mal ne pas soigner un animal qui peut l'être, comme le fait Rose, comme nous le faisons tous quand c'est possible encore d'éviter la souffrance.

Bingo a eu la chance de te rencontrer et le malheur avant d'être martyrisé. Il n'a conçu aucune agressivité envers les gens, il reste confiant et c'est ce qui est si noble chez les bêtes.

Dernièrement j'ai placé un jeune chat, jeune adulte chez Renaud, ce chat a aussi été maltraité avant, il a peur de l'humain mais il s'apprivoise et a commencé a dormir dans le lit de la compagne de Renaud. Pour elle c'est un si grand plaisir.

Les animaux sont incapables de haine eux.

Je danse sur un fil a dit…

Merci Dianou, ton commentaire me fait chaud au coeur, je n'ai pas la sensation d'en faire trop pour mon chien, j'ai juste la sensation que c'est archi-normal et si je pouvais faire plus, je n'aurais aucune hésitation.

leschatsdumaquis a dit…

Me venait aussi l'expression "extrêmistes de l'amour", même s'il est assez difficile d'ête extrêmiste de "Cela"...

En aurions-nous tant à donner ? Pas équipés comme les autres ? Extraterrestres ?

Foutaises ; comme tu le dis si bien, que les extrêmistes du confort lèvent le doigt.

Long et doux chemin au Roi Bingo dans des bras aimants...

Tendresse.

Rose

Martine a dit…

Bingo va vivre sereinement ses dernières années. Un animal vieillissant a besoin non seulement de soins, mais de tendresse, de caresses et de sérénité. Comme nous, "êtres humains". Bingo est en de bonnes mains, aimantes et responsables. Pour avoir fait du bénévolat en SPA, je sais que beaucoup trouvent tout un tas de raisons plus ou moins "vaseuses" pour abandonner leur animal. Combien de fois ai-je dû serrer les poings pour ne pas les envoyer dans la tête de celui ou celle qui en face de moi débitait ses salades....On abandonne un vieux chien pour vite aller en racheter un, bébé, qui amusera les enfants pendant quelque temps.....
Notre Sya est une "récupérée", traumatisée. Lui faire retrouver un équilibre a été long et difficile. Il suffirait de peu pour que cet équilibre soit rompu, nous nous en rendons compte souvent. Alors nous l'entourons d'amour, elle fait partie de notre vie, à part entière, depuis sept ans maintenant. Et celà nous semble normal. Tout être vivant mérite le respect....J'arrive chez toi par les liens des Chats du Maquis....Bonne soirée. Amitiés d'une "z'oreils" à la Réunion.

Je danse sur un fil a dit…

Merci Martine de ton témoignage touchant, et merci ma Rose du lac pour les combats que tu mènes au quotidien.
Se serrer les coudes face aux irresponsabilités de certains.

Anonyme a dit…

Je venais déposer des câlins devant ta porte ; je les ai bien éduqués -enfin je crois !- pour qu'ils oeuvrent méthodiquement dès qu'ils auront passé le pas de ta porte. Mission : faire le tour de la maisonnée et se poser à côté de tous les p'tits coeurs qui battent :-)

Et tiens je lis le com de notre "martine de la réunion" ; je ne savais pas tout ça de Sya ; par contre je savais qu'elle était choyée...

Chaleureusement.

Rose