jeudi 5 mars 2009

J'accuse moi aussi



MOI,

CHAT ERRANT,

Chien aussi, (ndlr)

J'ACCUSE

Moi, chat (chien) abandonné que vous quittez sans considération pour ma survie,
Moi, laissé pour compte, seul dans un appartement à longueur de journée, ou dehors, alors que de ma portée vous me préférez ce petit chaton,
Moi, maintenant malade et dont vous ne voulez plus,
Moi, que vous abandonnez sur le comptoir du refuge juste parce que j’ai vieilli, ou que je perds trop mes poils,
Moi, qui ne suis pas stérilisé et qui procrée à tout venant,

Moi, que votre voisin déteste et qui utilisera des poisons pour m’éliminer,
Moi, chat(chien) vulnérable que l'on pourra capturer et martyriser,
Moi, chat (chien)errant car abandonné par VOUS,

J’accuse :

- Les propriétaires des appartements qui me refusent d’emménager avec ma famille,

- Les gens qui m’adoptent mais ne me stérilisent pas, parce qu’il faudrait payer,

- Les animaleries qui vendent des animaux à rabais, et qui proviennent pour la très grande majorité d’usines à chiots, chats, oiseaux, rongeurs et autres,

- Certains refuges qui ne se responsabilisent pas et euthanasient, c’est plus facile,

- Les Ordres vétérinaires qui, bien qu’ils connaissent le problème de l’itinérance chez les chats, ne se concertent pas pour offrir des cliniques de stérilisation à coût modique et pour sensibiliser la population à la prolifération des chats errants,

- Certains médias qui, lorsque la nouvelle ne comporte pas d’images choquantes, parlent peu ou pas de l’abandon, de la négligence, de l’indifférence face aux chats(chiens) errants,

- Ceux et celles qui ne lisent pas les communiqués des divers organismes et individus qui dénoncent la cruauté envers les animaux, sous toutes ses formes ; car ne vous y trompez pas, l’abandon EST CRUEL et fait tout aussi mal que les coups et blessures,

- Le gouvernement qui refuse d’injecter des fonds pour aider à la stérilisation, à l’éducation de la population, à la fondation de refuges,

- La loi qui refuse souvent d'accomplir le code criminel afin que soient renforcées les mesures de protection et de condamnation de ceux qui abandonnent, maltraitent, abusent de nous, animaux domestiques,

Mais je remercie :

- Ceux qui aujourd’hui entendent ce cri d’alarme,
- Ceux qui choisiront de se responsabiliser,
- Ceux qui s’impliqueront en favorisant l’ouverture de refuges décents,
- Ceux qui se joindront à ma voix pour éduquer, informer, stériliser, alerter,
- Ceux qui mettront la clef pour fermer leur usine lucrative de production de chats, et les animaleries qui refuseront de les vendre,
- Ceux qui diffuseront ce cri,
- Ceux qui ont compris qu’ils sont responsables de l’itinérance en recrudescence des chats et qui dorénavant choisiront de faire partie de la solution,
- Ceux qui savent que la vie de la rue est une grande source de stress et de mal-être,
bénévolement nous sauvent, nous soignent, nous stérilisent, nous trouvent une nouvelle - Celles et ceux quifamille où finir nos jours paisiblement et dans le respect,

- Ceux qui ont compris que ce n’est pas un droit que d’être propriétaire d’un animal de compagnie, mais un PRIVILÈGE dont on doit se montrer digne,

Moi, chat (chien) errant qui mourrait probablement de froid et de faim l’hiver prochain,

si j’avais une voix,

si j’avais le choix,

j’aurais une famille.


Emeraude et tes petites copines, si vous venez à passer par ici, voilà ce que c'est que d'être comme vous nous avez appelés: "extrémistes". Défendre les droits des animaux, c'est aussi défendre les nôtres, ils ne sont pas incompatibles, ils sont complémentaires.

Je relaie ici ce que j'ai lu sur le site des chats du maquis, si je réussis à en toucher un seul, je n'aurais pas perdu mon temps, du reste, je ne perds jamais mon temps à parler des animaux, le discours des hommes n'est pas loin, lui, de m'ennuyer.



6 commentaires:

Diane a dit…

J'ai acheminé aussi l'information ici au Québec où nous sommes si indifférents souvent!!!!!!!

Yvette a dit…

Je vais prendre la suite moi aussi. Rose m'a envoyé un double.
Merci Laurence pour ton commentaire sur ce pauvre chien "à la patte folle". Je t'avoue que j'ai été déçue de voir que cela faisait rire bien des gens. Je m'attendais à une autre réaction. Comme je ne veux pas d'ennuis je laisse dire mais j'ai trouvé ta réponse extra!
J'ai eu une vidéo sur un gamin, qui a eu une peur affreuse en visionnant une vidéo horrible, les parents l'ont filmé, et ont bien ri,je trouve cela abominable. Je me suis fait avoir d'ailleurs moi aussi, ne sachant pas de quoi il s'agissait alors, un gamin.... C'est là que l'on voit la bêtise humaine!
Je vais mettre une petite phrase bientot sur mon blog et je vais attendre la réaction encore mais c'est moins méchant, là je demande qu'on me réponde.
Merci Laurence et à bientôt j'espère. Yvette

Je danse sur un fil a dit…

Pas de problèmes Yvette, j'aime beaucoup te lire et je suis contente d'avoir réagi à la vidéo, tu sais, j'ai toujours l'habitude de dire ce que je ressens ;-)
Merci à toi et à ma Dianou du Québec, ma perle des neiges.

Diane a dit…

Déjà bien des gens au québec s'emparent du texte pour information générale.
Je suis contente de la réponse.

Alex a dit…

"Les animaleries qui vendent des animaux à rabais, et qui proviennent pour la très grande majorité d’usines à chiots..."

J'ai pensé à ton message hier quand j'ai acheté des croquettes pour les deux monstres dans une animalerie d'une ZI.
Deux petits labradors, bien petits, bien mignons, dont ils se débarrasseront vite s'ils ne trouvent pas un acheteur dans le mois. :/

leschatsdumaquis a dit…

Bien choisies tes images pour illustrer l'article ; j'ai cherché des photos pour accompagner ce texte ; pas évident ; j'ai fini par mettre Sukha. C'est en cherchant la photo d'un "chat sauvage" que je suis tombée sur le lien de la honte ! J'ai commencé un mail d'ailleurs que je peaufine un peu plus chaque jour.

Tu as lu le commentaire de "martine de la réunion" ; je m'étouffe de rage...

Dimanche cocooning bella.

Rose

(Tiens je viens de lire le com d'Yvette ; j'ai aussi déposé un com sur son blog à la suite de la vidéo du chien, hier je crois, je n'ai pas lu le tien ; je m'en vais voir de ce pas ; j'imagine que nous devons être sur la même note ; je me demande bien ce qui peut faire rire dans cette vidéo que j'avais déjà visionnée il y a des mois, dégoûtée qu'on diffuse ça sur le net).

Douceurs à ta reine et à ton roi.