jeudi 19 février 2009

Comment que je sais causer avec les stars, le retour !

Vous n'allez pas le croire mais si, messie, alléluia !!!

Fin d'après-midi pénible au boulot, réunion, réunion, désunion, l'habituel !
Je m'arrête à Villeneuve les Avignon parce que j'ai repéré un platane pas tout à fait aussi ordinaire qu'un platane, à mon avis, un mutant ;-)
Je dégaine l'APN, mets les deux mains sur le tronc de cet arbre parce que je cause aussi avec les arbres, je lui demande la permission de le photographier et là....

"Il est très beau, c'est vrai !"

Qui me parle, qui ? l'arbre ?

Je me retourne et qui vois-je, pile, devant moi.
Jean-Louis Trintignant !!!! en chair et en os !
Vous me connaissez pourtant, j'ai le verbe riche quand je croise des staaaaars,
mais là, sur cette placette, c'est la star qui me cause !!!!
Je bafouille, je pense bêtement que ce p****** de mistral m'a envoyé les cheveux aux quatre coins du département, je ressemble à l'orage, horreur, malheur !
- Vous allez le photographier ?
- Euh, ouiiiiiiiiiiich !
- Vous avez raison, il est vraiment curieux,
- Euh, ouiiiiiiiiiiiiiiich !
(J'ai piqué un fard monumental) mais Monsieur Trintignant fait mine de ne rien voir et il repart, en me lançant un joli : "bon après-midi !"
- mer....mer....mer...ci, vous au...au....au...ssi !
J'ai été lamentable !
Jean- Louis Trintignant !!! mais j'aurais voulu lui dire tellement de choses et voilà, mon coeur a bien fait des chabadabada et s'est arrêté une minute de trop.
En rentrant ce soir, comme je m'interrogeais sur son passage dans le coin, ce qui n'est pas, somme toute, inhabituel, il possède une maison dans le Gard, j'ai feuilleté la presse et voilà ce que j'ai trouvé :
Trintignant, la poésie au coeur

Evidemment, j'ai loupé la photo !

Rajout :
Je discute de ma rencontre avec mon darling ce soir, je lui dis que Jean-Louis Trintignant porte sur lui, l'ampleur d'un incommensurable chagrin, mais je lui dis aussi que lorsqu'il parle (oh la voix de Monsieur Trintignant) et lorsqu'il sourit, le monde entier s'éclaire brusquement et ce n'est pas du flan, c'est la vérité, c'est ce que j'ai vu et ressenti.
Respect !

5 commentaires:

Leiloona a dit…

Eh bien, tu n'as pas réussi à lui parler, mais tu réussis ici à nous faire rire.
Peut-être le croiseras-tu de nouveau ?

Diane a dit…

Wowwwwwwwww tu crois qu'il vit dans ton bout? Je serais bouche bée aussi d'admiration et de désir de parler sans savoir quoi dire.
OUF je riais bien a te lire par contre.

claudia a dit…

c'est ce qu'on appelle des instants magiques. On en rencontre quelque fois dans notre vie. Quand j'étais enfant, j'ai rencontré BREL (c'est vrai) et bien son magnétisme est resté en moi indélébile.
Grand merci pour votre passage sur mon blog et votre témoignage, je vais y répondre, comme à tous mes com, j'aime beaucoup l'échange
Claudia

Yvette a dit…

Sans voix, tu étais! Bé je crois que moi j'aurais été encore pire que toi! Mais on se demande pourquoi?
Bonne journée Laurence et à + Yvette

claudia a dit…

Laurence,
je viens de voir ton com, c'est bien sympa à toi, je vais te répondre en interne en espérant que ton mail soit le bon.
je vois que nous avons Frida en commun
Claudia