dimanche 9 novembre 2008

Trois petites lignes

Pour rendre hommage à mon namoureux.
J'ai la chance et le bonheur d'aimer et d'être aimée d'un homme formidable, généreux, tolérant et qui accepte toutes les fantaisies sans jamais trouver à redire.
Le samedi, alors qu'il préférerait sans doute rester à se reposer, écouter de la zique ou bien musarder sur le net, il accompagne ses nénettes dans les magasins de nénettes.
Lorsque lui et moi n'avons pas les mêmes envies aux mêmes moments, il ne se cabre pas, ne ronchonne pas, n'oblige pas, il me laisse vivre à ma guise.
Pour moi, il se relève à minuit pour aller éplucher des oignons qu'il fera macérer dans du citron, du sel et de l'huile d'olive parce qu'il sait que j'adore la salade d'oignons crus.
Il fait la cuisine et plutôt bien, il ne me demande pas de faire la fée de son logis, il est tout à fait capable de trier le blanc de la couleur et lui laisser un appartement n'est en rien un problème, le partage des tâches ne lui fait pas peur et il ne craint jamais de perdre sa virilité en repassant le linge.
Outre ces qualités que j'apprécie car c'en sont bel et bien, c'est un homme de culture, qui a gardé son âme d'enfant. Rire, il sait, lire aussi ! La fantaisie et l'imagination au pouvoir sont nos apéritifs vivifiants, aucun de nous je crois, ne lasse l'autre et les moments que nous passons ensemble sont des pierres plus que précieuses, rares et authentiques.
Je suis très très amoureuse de mon namoureux et j'en suis très très heureuse.

Au parc, en fin de matinée, nous avons promené les poilus sous l'or jaune des arbres. L'un deux est un arbre dont j'ignore le nom mais qui ne déparerait pas dans un conte pour enfants. Ses branches sont noueuses et son profil fait de lui un personnage presque inquiétant.



Mon namoureux est un homme qui sait écouter la vie, il la photographie aussi.
Alors, quand je m'en vais, je photographie mon namoureux sous l'or jaune des arbres pour garder auprès de moi la lueur de son or, qu'il illumine mes jours à venir.

Découvrez Fred Astaire!

5 commentaires:

Homer a dit…

C'est un très (trop ?) bel hommage... Je suis confus et... très heureux. ;-)

Et si aujourd'hui, je suis entrain de renaître, c'est bien grâce à la lumière que tu dégages et que tu m'adresses.

Après ces louanges que je viens de recevoir, je crois que je t'aime encore pluuuuus !

Le week-end prochain, je te ferai un saladier d'oignons (tu as oublié de mentionner que j'avais mis aussi du cerfeuil, mais c'est pas graaaaaave !)

Ton namoureux qui te n'aime... ;-)

Diane a dit…

Quel bel hommage, mais aussi sur le Blog d'Homer il y a une si belle tranche de vie avec une Lolo qui chante et devrait mettre cette petite vidéo adorable ici.
Les deux se rejoignent si bien aujourd'hui que c'est un plaisir total, je parle des deux blogs et des deux amoureux des deux blogs.

Quelle belle tranche de vie. Et les arbres sont géniaux.

Claudius a dit…

Il a bien de la chance, le gars.

Je danse sur un fil a dit…

Mais où sont passés mes commentaires ?
Je disais, merci, t'es trop gentil mon Claudius mais il me semble que tu es assez chanceux toi aussi ;-)
Et je disais aussi que j'ignorais que tu avais un blog dans le coin et que j'allais le lire illico.

Leiloona a dit…

Un bien joli message. :)