dimanche 10 août 2008

Pour les copines lectrices

J'ai achevé la lecture de quelques uns de mes bouquins.
J'ai adoré le polar déjanté de Carl Hiaasen (voir plus bas) "queue de poisson", c'est assez cocasse, l'histoire est un rien rocambolesque, ça se passe en Floride et le lieu est important. Car si l'intrigue est somme toute assez vite tournée, ce que ne cache pas l'auteur en revanche, ce sont les méfaits de la pollution dans les Everglades, l'écosystème est en train de mourir des pesticides et si ce coin de la Floride s'en vient à être détruit, alors la Floride ne mettra pas longtemps avant que de disparaitre à son tour.

Je n'ai en revanche pas aimé "Eloge des Femmes mûres", j'aurais sûrement du, la critique s'était montrée aussi unanime que dithyrambique à l'égard de l'auteur. Oui mais voilà, je n'ai pas aimé, je m'y suis ennuyée, j'ai tourné en rond et je me suis souvent posé la question de savoir vers quoi allait l'écrivain. ce n'est ni un livre érotique, ni un vibrant hommage au bel âge, alors c'est quoi ?
J'ai préféré et de très très loin les écrits de Georges Bataille ou même les exploits d'un jeune Don Juan,

Je me suis davantage amusée par le passé avec le Marquis de Sade, non, désolée pour le chef d'oeuvre, je suis sortie de cette lecture avec soulagement, pas pour moi donc !
Idem pour la Garden party de Katherine Mansfield, je suis pourtant très amatrice de nouvelles, mais là, franchement, ça a pris un petit coup de vieux !
Les puristes vont me huer mais que voulez-vous que j'y fasse, je n'aime pas, je n'aime pas et pis c'est tout.
D'autres écrivaines de l'époque ont écrit des nouvelles qui n'ont elles, pas pris une ride, alors qu'on veuille bien me pardonner mais pour les Katherine, je préfère la dame Hepburn. (Katharine pour elle)
En sandwich, j'ai dévoré vite fait ce petit polar dont Clouzot fit un film en 1942 avec Delair, Roquevert et autres jeunots
So British ! mais très sympathique aussi.

J'ai aussi lu le supplément sexe de Cosmo mais c'est Eve qui l'a oublié chez moi. J'ai tout lu ! Pour voir si je n'étais pas totalement démodée, non seulement je ne le suis pas (ouf !) mais ça frise le ridicule leurs ptites sottises journalistiques. Mieux vaut une très belle édition du Kama Sutra



Ce soir je dors avec Jeanne Benameur et ses "Mains libres"

NDLR : darling m'a invitée au restaurant hier, nous avons mangé des moules-frites hummm! et j'ai aussi eu un joli bouquet de fleurs et pourquoi ça vous demandez-vous ?
Parce que !
On s'aime ! et c'est le 10 août ;-)

1 commentaire:

Leil a dit…

Je note pour "la queue de poisson" ! :)

Apollinaire à la sauce Dom Juan, j'ai aimé aussi. ! ;)