lundi 28 juillet 2008

Portraits du Fayoum (suite)

Plus je la regarde et plus ça me coupe le sifflet !
Une beauté indicible qui traverse allègrement les siècles, de quoi rendre humble.

IL s’agit des plus anciens portraits peints qui subsistent : ils ont été exécutés alors que s’écrivaient les Evangiles du Nouveau Testament. Pourquoi les personnages représentés ont-ils tant de présence ? Pourquoi ont-ils une individualité qui ressemble, à s’y méprendre, à la nôtre ? Pourquoi ont-ils l’air d’être de notre temps bien plus que n’importe quelle autre oeuvre des deux mille ans d’art européen traditionnel qui ont suivi ? Les portraits du Fayoum nous émeuvent comme s’ils avaient été peints le mois dernier. Pourquoi ? C’est cela leur énigme.

Pour faire bref, le mot de cette énigme pourrait bien être qu’ils appartiennent à une forme d’art hybride, totalement bâtarde, et que leur hétérogénéité est en harmonie avec un aspect de notre situation actuelle. Mais pour rendre cela compréhensible, il nous faut procéder pas à pas.

Ces portraits sont peints sur bois - souvent le tilleul - ou, pour certains, sur lin. Les visages sont légèrement plus petits que nature. Un certain nombre de ces tableaux ont été peints à la détrempe, mais le procédé le plus souvent utilisé est l’encaustique, qui consiste à mélanger les couleurs à de la cire d’abeille et à les appliquer à chaud si la cire est pure, à froid si elle a été émulsionnée.

On peut suivre, encore aujourd’hui, les coups de pinceau du peintre ou les marques de la lame dont il s’est servi pour étaler la couleur. Le fond d’apprêt sur lequel les portraits ont été exécutés était sombre, les peintres du Fayoum allant du foncé au clair.

Merci à



A suivre...

4 commentaires:

alain a dit…

Le portrait est magnifique.J'y lis l'étonnement avec une pointe d'inquiétude.

Alain

Homer a dit…

Avec toi, je ne m'ennuie pas. A chaque article, j'y découvre des trésors, des actualités, des images. Ce tableau est tout à fait remarquable, une très belle facture ; les couleurs sont superbes et le dessin, effectivement, est très actuel.

Donc, je ne connaissais pas ! Merci mille fois ma Lolo ; je te ferai ton portrait aussi, bientôt...

Tu es si belle... ;-)

Je danse sur un fil a dit…

La galerie des portraits du Fayoum est tout à fait saisissante. Bon, moi je suis profane, ça n m'empêche pas d'aimer ce que je trouve beau. tous ces portraits sont vraiment d'une beauté fracassante et surtout très actuels (c'est mon avis). je lis beaucoup sur le sujet parce que cela me passionne. Les amteurs éclairés ainsi que les experts trouvent qu'il y a du byzantin là-ddans, et je trouve aussi.
Comme toi Alain, je lis la pointe d'inquiétude, reste à savoir pourquoi ?
Les yeux immenses, la ligne des sourcils, l'arête du nez, à quel genre social ces peintures se référen t-elles ? ll n'y a pas que ds femmes,il y a des hommes et des enfants.
C'est éblouissant !

Leil a dit…

Et imagine la stupéfaction quand les archéologues ont découvert que sur chaque corps momifié, il y avait un portrait très expressif !